Le Futsal, c'est quoi?

Le jeu du Futsal.
 

D'origine brésilienne, Le terme “FUTSAL” vient de la contraction des mots “FUTEBOL” et “SALA”, qui peuvent se traduire par ”Football de salle” ou mieux, “Football en salle”. Mais des différences importantes, dans la façon de jouer font de ce sport, une activité à part entière, avec ses propres règles, redéfinies par la FIFA et l'AMF, au niveau international.
le Futsal n'est donc pas du football en salle, joué dans un gymnase avec les même règles et le même ballon. Ce n'est pas du tout le cas, il y a beaucoup de différences :

Le terrain (en anglais, Pitch)

La première grande différence vient des dimensions réduites du terrain, puisqu'il s'agit d'un terrain de Handball. On peut aussi jouer au Futsal en plein air, à condition que ce soit sur un terrain de Handball.

Le Futsal se joue à 5 joueurs, dont 4 joueurs de champ plus un gardien. Le gardien est dit “volant”, il peut sortir de sa surface et participer au jeu, comme n'importe quel joueur.

Les remplacements sont illimités, et peuvent se faire à n'importe quel moment du jeu. On peut changer toute une “ligne” de quatre joueurs ou ne changer qu'un seul joueur.

Un gardien peut aussi se faire remplacer par n'importe quel joueur au cours de la partie. Cette solution est souvent utilisée en dernière extrémité, lorsqu'une équipe perd au score, et qu'elle veut revenir.

 
Le ballon Futsal (en anglais, Futsal Ball)

Le ballon est en prinicpe fait de cuir ou d'une matière synthétique. Il est plus petit que le ballon de football traditionnel (taille 3 pour les moins de treize ans, taille 4 pour les seniors) et rebondit très peu. Les ballons futsal sont spécifiques car ils permettent, de part leur faible rebond (dû à une faible pression et plusieurs couches entre la chambre et la surface), de permettre un jeu au sol, plus technique. La surface du ballon de Futsal est aussi plus rugueuse, afin d'offrir une meilleure adhérence au contact de la chaussure.

La maîtrise de ce ballon ne peut se faire qu'avec un peu d'expérience et de pratique sur des surfaces variées, qui offrent, en plus du comportement particulier de ce ballon, des variations importantes, selon qu'on joue sur du parquet ou une surface synthétique, ou encore du béton.

Les chaussures (en anglais, Futsal Shoes)

Les chaussures sont un élément essentiel de l'équipement du futsaleur. Leur spécificité tient à la fois à leur semelle composée principalement de résine de caoutchouc, permettant une adhérance importante sur tous types de surface, ainsi qu'au renforcement du bout de la chaussure, souvent utilisé sur les coups de pied arrêtés et les tirs au but. Elles sont le plus souvent faites de revêtement cuir ou tissus, avec des coûtures renforcées.

Un détail, qui a son importance, pour le confort et la souplesse de jeu, la torsion de ces chaussures doit être prise en compte pour faciliter les déplacements latéraux et les demi-tours rapides.

Les protège-tibias (en anglais, Shinguards)

Il y a beaucoup moins de contacs puisque le tâcle et les charges sont interdits. Néanmoins, des protections pour les matchs seniors sont obligatoires, compte tenu des coups involontaires, qu'on peut porter à son adversaire, lors d'un contre ou d'une opposition sur le ballon.

Il est important de protéger non seulement le tibia, mais aussi les maléoles et les chevilles, qui sont souvent mises à rude épreuve lors de contacts. La rapidité de jeu, la proximité des joueurs et la surface réduite du terrain accentue la probabilité de contacts sur le ballon et donc sur les jambes.

La technique du Futsal

La technique est différente et le jeu aussi. La technique balle au pied s'opère avec la semelle pour avoir un maximum d'emprise sur le ballon. Le contrôle avec la semelle permet de continuer à regarder où sont placés ses coéquipiers, tout en gardant la maîtrise du ballon. De cette manière, on évite l'interception et on favorise la rapidité du jeu.

La vélocité des joueurs est très souvent sollicité et un entraînement de type cardio-traning permet d'adapter la résistance physique à ces efforts intenses. De nombreuses accélérations sur toutes la longueur du terrain, ainsi que des courses rapides sont fréquentes et obligent les joueurs à se faire remplacer plusieurs fois au cours de la partie.

Le déplacement des joueurs sans ballon est la base même de ce jeu. Chaque espace doit être utilisé et les rotations des joueurs ainsi que les courses d'appel sont fréquentes. Toutes les règles ont été conçues pour accélérer le jeu, pour qu'il soit plus rapide et fluide que le foot à onze. Et surtout moins dangereux. C'est pour cela qu'il s'adresse aux petits comme aux grands, aux filles comme aux garçons. D'ailleurs, jusqu'à l'âge de 13 ans, les équipes sont mixtes. Ceci dit, les efforts à développer sont brefs mais intenses, c'est pourquoi ce sport est déconseillé aux gens souffrant de problèmes cardiaques.


Les règles du Futsal, en bref.

Terrain de jeu

  • Longueur : minimum 25 mètres (38m pour les matches internationaux) et maximum 42 mètres.
     
  • Largeur : minimum 15 mètres (18m pour les matches internationaux) et maximum 25 mètres.

Ballon

  • Cuir ou de matière adéquate.
     
  • Circonférence : 64 cm au plus et 62 cm au moins.
     
  • Poids : 440 grammes au plus et 400 g au moins au début du match.
     
  • Pression : 400-600 g/cm2.

Nombre de joueurs

  • Tout match est disputé par deux équipes composées de cinq joueurs au maximum, dont l'un est le gardien de but.
     
  • Le nombre maximum de remplaçants autorisé est de sept.
     
  • Un nombre illimité de remplacements est permis durant un match.
     
  • Un joueur qui a été remplacé peut revenir sur le terrain de jeu pour remplacer un autre joueur.
     
  • Un remplacement peut être effectué quand le ballon est en jeu ou hors du jeu.
 
Durée de la rencontre
  • Le match se compose de deux périodes de 20 minutes chacune.
     
  • Les équipes ont la possibilité de demander une minute de temps mort lors de chaque période, si l'un de ses joueurs est en possession du ballon.
     
  • La mi-temps ne doit pas excéder 15 minutes.
 

Arbitrage

  • Il est géré par un quatuor d'arbitres.
     
  • Un arbitre principal est désigné avant la rencontre et dispose de toute l'autorité nécessaire pour veiller à l'application des Lois du jeu. C'est toujours lui qui aura le dernier mot en cas de désaccord avec l'autre arbitre central.
     
  • Un deuxième arbitre est désigné pour couvrir le côté du terrain opposé à celui de l'arbitre principal.
     
  • Un troisième arbitre assiste le duo central depuis le bord du terrain et a pour principale fonction de comptabiliser les fautes des deux équipes.
     
  • Un chronométreur est, entre autres, chargé de veiller à la durée normale du match, arrêtant son chronomètre lorsque le ballon sort des limites du terrain.
 

Cumul de fautes

  • Toutes les fautes commises entraînant un coup-franc direct sont cumulées.
     
  • Jusqu'aux cinq premiers coup-francs directs, l'équipe fautive peut faire dresser un mur qui doit se tenir au moins à 5 mètres du ballon.
     
  • A compter de la sixième faute cumulée par une équipe : celle-ci n'a plus le droit de dresser un mur pour contrer le ballon. Le tireur doit botter le ballon avec l'intention de marquer et ne peut le passer à l'un de ses partenaires.

Autres particularités

  • La rentrée en touche s'effectue au pied.
     
  • Le tacle glissé est interdit.
     
  • Les joueurs possèdent quatre secondes pour effectuer toutes les remises en jeu (coups-francs, touches ou corners).